12e atelier CESO Horizon 2030 : bassins de vie et armature urbaine

date: 
22/07/2014

Les ateliers CESO Horizon 2030 proposent aux élus un cadre de réflexion collective sur l’avenir de l’aménagement et du développement du CESO. Le 12e atelier, qui s’est tenu le 2 décembre 2013 à Villemoisson-sur-Orge, leur a proposé d’explorer quatre thématiques.

1. Les échelles de la centralité

Dans le contexte des débats sur le nouveau document de planification régionale et sur la loi d’affirmation des métropoles, cet atelier a questionné l’armature urbaine du CESO et sa place à l’échelle régionale. Cette démarche confronte trois approches : est-il pertinent d’appréhender le CESO comme un bassin de vie au sein de la mégapole francilienne ? Comment décrire son organisation urbaine interne ? Comment ses habitants et ses usagers le pratiquent-ils ?

2. Formes actuelles et futures des centres du CESO

Dans la continuité des réflexions engagées en 2012 lors de la conecption de l’ouvrage « Voyage au(x) centre(s) du CESO », cet atelier a été l’occasion d’approfondir la connaissance de la structure urbaine du CESO. Il a mis l’accent sur le rôle structurant des quartiers de gare et a questionné la hiérarchie des centres et des pôles urbains du CESO. La centralité urbaine s’exprime par ailleurs de manière spécifique dans les quartiers pavillonnaires, le long des grands axes ou dans les pôles spécialisés.

3. Le fonctionnement du territoire révélé par les pratiques des habitants

Dans le cadre du doctorat sur les modes de vie dans le CESO, l'Agence a apporté sa contribution à l'analyse statistique conduite par les Urbanistes Associés sur les bassins de vie dans le cadre de l'AIGP. Une interprétation de l'armature urbaine vécue par les usagers du CESO et lisible à travers leurs pratiques quotidiennes a été proposée. Cette étape de la recherche s'appuie sur une enquête qualitative réalisée auprès d'experts du territoire, c'est-à-dire d’acteurs qui, par leur pratique professionnelle, leurs réseaux personnels ou associatifs, connaissent bien les usagers et leurs modes de vie. Cette phase a été riche d'enseignements sur les lieux les plus fréquentés par les usagers, les modalités de cette fréquentation et les représentations qui y sont associées : les lieux de consommation d’une part (Agora/Évry 2, Croix-Blanche, notamment) et les espaces naturels et verts du CESO et de ses environs d’autre part (forêt de Sénart, vallée de la Seine, par exemple) sont particulièrement structurants.

4. Pôles, réseaux territoires et bassins de vie

Lors de cet atelier, Christian Devillers et Marie Evo, du cabinet Devillers, ont présenté les conclusions de leur recherche sur les bassins de vie. À partir des données du recensement de l’Insee et de l'enquête globale transports, l'équipe des Urbanistes Associés a  en effet proposé une approche renouvelée des bassins de vie en Île-de-France. Ce sont les flux domicile-travail qui ont servi à l’analyse et permis de déterminer des ensembles de communes fonctionnant ensemble, appelés "zones intenses", et où une proportion importante des habitants vit et réside à la fois. Le CESO comprend trois de ces zones : autour d'un pôle Évry-Corbeil, autour de Sainte-Geneviève-des-Bois, et autour d'Athis-Mons.

Fichier joint: