Club technique : fret fluvial et activités portuaires

date: 
01/09/2012

L’Audeso a organisé un club technique consacré au fret fluvial et aux activités portuaires dans le CESO le 8 mars 2012 à l’Hôtel d’agglomération Évry-Centre-Essonne.

Vincent Lanoë, chargé d’étude économie, a présenté les enseignements de l’étude de l’Audeso : état des lieux du fret fluvial et des activités portuaires, éléments de contexte, enjeux et problématiques des principaux sites portuaires du CESO.

Le CESO dispose d’un réseau portuaire actif (une dizaine de sites). Sa part dans le trafic régional est modeste bien qu’en forte progression depuis 2005. Les deux filières les plus importantes, produits agricoles et matériaux de construction, représentent 90% du trafic. Une activité conteneurs a récemment débuté sur la plate-forme multimodale d’Évry.

Le contexte actuel est favorable au développement du transport fluvial. Le renforcement du fret fluvial est en effet souhaité par les pouvoirs publics à tous les échelons. et le CESO présente des atouts pour contribuer à cette dynamique : infrastructures portuaires, tissu économique dense et diversifié à proximité, bassin de consommation majeur (550 000 habitants), réseau routier structurant (A6, N104, proximité d’A5).

Ports de Paris a ensuite exposé les orientations stratégiques du transport fluvial à l’échelle régionale et départementale, ainsi que la démarche des schémas territoriaux des services portuaires qui associeront l’ensemble des parties-prenantes. Les enjeux de biodiversité des sites fluviaux seront pris en compte. Les principales filières en croissance sont les produits valorisables et les conteneurs, ainsi que la logistique au cœur des secteurs urbains.

La Coopérative agricole Île-de-France sud a présenté ses activités et son organisation logistique pour l’acheminement de ses produits (route, fer, fleuve). La Coopérative collecte, pour ses 800 adhérents en Beauce et Gâtinais, environ 300 000 tonnes de céréales, dont une majorité de blé tendre. Plusde 100 000 tonnes sont transportées par voie fluviale, mode de transport en croissance constante. La contenance moyenne d’une péniche étant de l’ordre de 800 à 1 000 tonnes, cela correspond à une quarantaine de camions de 30 tonnes.