Les fonctions métropolitaines dans le CESO : un retard à combler ?

date: 
26/02/2013

L’Audeso consacre sa 6e note Repères aux « cadres des fonctions métropolitaines » (conception-recherche ; prestations intellectuelles ; commerce inter-entreprises ; gestion ; culture et les loisirs). Les CFM constituent un indicateur de l’insertion d’un territoire dans l’économie de la connaissance, de son degré de métropolisation et de sa capacité à attirer des fonctions de décision.

La part des CFM parmi les emplois créés dans le CESO est importante. Ils ont en représenté 17% des emplois créés entre 1999 et 2007, alors que leur volume dans l’emploi total n’est que de 11%, soit 22 000 emplois (14% en Essonne, 19% en Île-de-France). 60% des emplois de CFM relèvent des fonctions de gestion ou de conception-recherche. Évry-Centre-Essonne (45% des CFM du CESO) et l’Arpajonnais se distinguent par une part de CFM supérieure à la moyenne départementale.

Pour ancrer le CESO dans le polycentrisme francilien, parmi d’autres grands territoires de projets mieux fournis en emplois de CFM, la consolidation de ce type d’emplois constitue un des axes stratégiques du projet partagé par les acteurs du CESO. Le territoire dispose à ce titre d’atouts et de projets : un réseau scientifique et technologique, un pôle administratif, des disponibilités foncières à vocation économique.

Consulter la note Repères