Les quartiers de gare du CESO : attractifs et structurants

date: 
19/03/2014

L’Audeso co-publie avec l’Insee Île-de-France une note de 8 pages consacrée aux quartiers de gare du CESO. Cette publication est le fruit d’un travail conjoint entre l’Agence d’urbanisme et l’Insee.

Cette publication s’inscrit dans la lignée de travaux sur les quartiers de gare que l’Agence conduit depuis 2007. Une étude prochaine proposera d’ailleurs une approche transversale des quartiers de gare. Elle soulèvera des enjeux d’aménagement et d’urbanisme tout en tenant compte des problématiques de transports, et en particulier des modes de rabattement.

Pour l’Insee cette approche est originale. La méthodologie mise en place pour la réaliser pourrait être appliquée prochainement dans le cadre du Grand Paris.

Avec 45% de la population (257 700 personnes) et 43% des emplois du Centre Essonne-Seine-Orge (210 000), les quartiers des 31 gares situées sur les lignes C et D du RER sont structurants pour le territoire.

Qu’ils soient anciens ou plus récents, ces quartiers abritent plutôt des logements collectifs et de petite taille et une population jeune et active. Quartiers dynamiques et attractifs, leur population se renouvelle plus rapidement. Ces quartiers attirent les nouveaux habitants du CESO. Ils sont également des pôles d’emploi locaux où le secteur public est très présent.

Un habitant sur deux de ces quartiers travaille dans le CESO. Malgré la proximité de la desserte ferroviaire, seuls 35 % des actifs résidant dans ces quartiers utilisent les transports en commun pour aller travailler, une proportion cependant supérieure au reste du CESO (24%).

Télécharger la publication