Publication de l’étude : « Les activités commerciales dans le CESO »

date: 
27/06/2012

Cette publication est le résultat d’un travail mené par l’Audeso, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne et avec l’appui technique de l’IAU-ÎdF, alors que l’organisation spatiale des activités commerciales connait actuellement une période de modifications réglementaires.

L’étude analyse notamment ladimension régionale de l’offre commerciale du CESO (les cinq pôles majeurs de la Croix-Blanche et des Ciroliers, de Maison Neuve, du Clos aux Pois, de Villabé A6 et de Marques Avenue ; les activités commerciales spécialisées non-alimentaires et les commerces de proximité), les flux commerciaux et les comportements d’achats des consommateurs, et enfin l’évolution du contexte réglementaire.

Le CESO compte plus de la moitié des surfaces de vente du département de l’Essonne. L’activité commerciale y est présente sous toutes ses formes, ce qui permet d’assurer une bonne couverture des besoins des habitants du CESO : 87% des achats alimentaires et 73% des achats non alimentaires des habitants sont réalisés dans le CESO en 2007. La présence de grands équipements commerciaux assure un rayonnement du tissu commercial du CESO à l’échelle du sud francilien. À cette fonction de service aux populations s’ajoute une dimension économique structurante : plus de 24 000 emplois salariés sont générés par les activités commerciales, soit 17% de l’emploi salarié privé total. Le CESO se caractérise par une densité commerciale élevée. En 2010, 1 270 m² de surfaces de vente sont recensés pour 1 000 habitants dans le CESO, pour une moyenne départementale de 1 090 m² pour 1 000 habitants. En parallèle, 150 000 m² de surfaces commerciales sont en projet sur le territoire.

L’organisation des activités commerciales soulève des enjeux de plusieurs ordres : développement économique, aménagement du territoire, développement urbain, insertion paysagère, accessibilité aux sites commerciaux. Pour les collectivités locales le principal enjeu est d’assurer l’attractivité des sites commerciaux et la qualité de service aux populations, de lutter contre l’affaiblissement de certains commerces de proximité et d’organiser le développement commercial.

Des réponses locales ont été engagées pour répondre à ces défis : soutien au commerce de proximité, revitalisation de pôles commerciaux, animation du tissu commercial, par exemple. La réflexion collective à l’échelle du CESO, permet d’envisager les complémentarités entre les différents pôles commerciaux, d’accompagner l’évolution des modes de consommer et d’intégrer les nouveaux formats de distribution susceptibles de venir s’y implanter.

Téléchargez un extrait de l'étude